Bienvenue: surey@sureypacific.com 

REGLEMENTATION SUR LA PROTECTION DES MAINS

EN 420 Conditions Générales

Le gant est un article pour sauvegarder les mains et ses composants. Le gant peut couvrir parti de l’avant-bras et le bras. Le niveau de prestation (normalement un numéro de 0 à 5) indique le comportement du gant lors d’un test spécifique. Les résultats de ces tests sont organisés de la façon suivante : niveau « X » indique que le gant n’a pas été testé pour le risque correspondant, le niveau « 0 » indique que le gant n’a pas obtenu les conditions minimales requises. Un numéro élevé correspond à un haut niveau de prestation.

DANGERS MÉCANIQUES EN 388

  • a - Résistance à l’abrasion (0-4)
  • b - Résistance à la coupure (0-5)
  • c- Résistance au déchirement (0-4)
  • d - Résistance à la perforation (0-4)
  • e - Résistance au cisaillement (A-F)
  • f - Protection contre les chocs EN (PASSÉ OU ÉCHEC)

 

DANGERS CHIMIQUES EN 374

  • Période supérieure à 30 min. Pour au moins 3 de ces substances chimiques : A (Méthanol), B (Acétone), C (Acétonurie), D (Dichlorométhane), E (Carbone Disulfure), F (Toluène), G (Diéthylamide), H (Tétrahydrofurane), I (Acétate d’éthyle), J (n-Heptane), K (Soude caustique 40%), L (Acide sulfurique 96%)

PROTECTION CONTRE LE FROID EN 511

  • Caractérise les gants préalablement testés et indique sa résistance au froid.

 

 NIVEAUX DE PERFORMANCE 0
  1
2
3 4
 A. convection froide. isolation thermique  1 < 0,10   1,10 <l < 0,15   0,15 <l < 0,22  0,22 <l < 0,30  0,30 <l
 B. contacts froide. résistance thermique  R < 0,025    0,025 <R < 0,050  0,050 <R < 0,100  0,100 <R < 0,150  0,150 <R
 C. Test de pénétration eau
 Manqué    Passé  - - -

 

RISQUE MICRO-ORGANISMES EN 374

  • Ce pictogramme indique que le gant a été testé en laboratoire quant à sa résistance à la pénétration de micro-organismes.

PROTECTION CHALEUR ET/OU FEU EN 407

  • a - Résistance à l’inflammabilité
  • b - Résistance à la chaleur de contact
  • c - Résistance à la chaleur convective
  • d - Résistance à la chaleur radiante
  • e - Résistance à de petites projections de métal en fusion
  • f - Resistencia a las grandes masas de metal fundido

Normes relatives aux gants

EN 388 DANGERS MÉCANIQUES

Conditions :

  • a - Résistance à l’abrasion : est déterminée par le nombre de cycles d’abrasion nécessaires pour user l’échantillon du gant.
  • b - Résistance à la coupure par lame: est déterminée par le nombre de cycles nécessaires pour couper l’échantillon à une vitesse constante.
  • c - Résistance à la déchirure: est la force nécessaire pour déchirer l’échantillon.
  • d - Résistance à la perforation: est la force nécessaire pour percer l’échantillon avec un poinçon standard.
  • e - Résistance au cisaillement: nouvelle procédure de test de découpe détermine également si tranchant de la lame de perte se produit. Si une réduction de l'arête de la lame, la nouvelle méthode d'essai EN ISO 13997 devient la référence, alors que le test de coupe est seulement indicative.
  • f - Protection contre les chocs: méthode d'essai pour les zones réclamant la protection de l' impact. P à surmonter, et pas de code est appliqué en cas de défaillance.
  • Dans les quatre premiers cas, le zéro indique le niveau de protection le plus bas comme il apparaît dans le tableau ci-dessous :

Indice de prestation


0 2 3 4 5
a Résistance à l’abrasion (cycles) <100  100  500  2000 8000
b Résistance à la coupure par lame (facteur) <1.2 1.2 2.5  5.0 10.0 20.0
c Résistance à la déchirure (Newton) <10 10  25  50 75
d Résistance à la perforation (Newton) <20  20  60  100 150

A B C D E F
e Résistance au cisaillement EN ISO (Newton) 2 5 10 15 22 30
f Protection contre les chocs EN Passé ou échec

EN 407 Protection Thermique

Tous ces tests sont facultatifs, l’indication d’un X en lieu et place d’un chiffre indique que le gant n’a pas fait l’objet de test pour ce risque déterminé :

  • a - Résistance à l’inflammabilité (niveaux de performance de 0 à 4), fondée sur le temps pendant lequel le matériau reste enflammé et continue ensuite à se consumer après que la source d'ignition ait été supprimée.
  • b - Résistance à la chaleur de contact (niveaux de performance de 0 à 4) fondée sur la température dans la gamme de 100 à 500°C à laquelle celui qui porte les gants ne sentira aucune douleur pour une période d'au moins 15 secondes.
  • c - Résistance à la chaleur de convection (niveaux de performance de 0 à 4) fondée sur le temps pendant lequel le produit est capable de retarder le transfert de la chaleur d'une flamme.
  • d - Résistance à la chaleur rayonnante (niveaux de performance de 0 à 4) index indiquant le temps nécessaire à l'échantillon pour s'élever à un niveau de température donné.
  • e - Résistance à de petites projections de métal en fusion (niveaux de performance de 0 à 4) Index indiquant la quantité nécessaire pour élever l'échantillon à une certaine température.
  • f - Résistance à d’importantes projections de métal en fusion (niveaux de performance de 0 à 4) index indiquant la quantité nécessaire pour provoquer la détérioration d'un semblant de peau placé directement derrière l'échantillon.
  • g - Notons que tous les gants doivent présenter un niveau de performance minimale de 1 quant à la résistance à l’abrasion et au déchirement.

Indice de prestation


2 3 4
Test b résistance à la chaleur de contact >100ºC  >250ºC >350ºC >500ºC
Test b résistance à la chaleur de contact >15 seg.  >15 seg. >15 seg. >15 seg.

NORME EUROPÉENNE POUR LES CHAUSSURES DE SÉCURITÉ CE EN20345

Code Classification
I Chaussure fabriquée en cuir et autres matières, sauf chaussures fabriquées entièrement en caoutchouc et entièrement en polymère.
II Chaussure fabriquée entièrement en caoutchouc (vulcanisée) et entièrement en polymère moulée.
  • SB: CONDITIONS MINIMALES DE BASE, coque de protection en acier avec absorption d’énergie de 200 J, semelle de n’importe quelle matière.
  • S1: CONDITIONS DE BASE, antistatique, absorption d’énergie par le talon.
  • S2: CONDITIONS DE BASE, S1+impermeabilité sur l’empeigne.
  • S3: CONDITIONS DE BASE, S2+semelle anti perforation, semelle avec crampons ou reliefs.
  • S4: CONDITIONS DE BASE, TYPE II, antistatique, absorption d’énergie par le talon.
  • S5: CONDITIONS DE BASE, S4+semelle anti perforation, semelle avec crampons ou reliefs.

SB S1  S2  S3 S4 S5
A CHAUSSURE ANTISTATIQUE
-
E ABSORPTION D’ÉNERGIE PAR LE TALON
X  X X  X X 
WRU IMPERMEABILITÉ SUR L’EMPEIGNE - -  - -
P SEMELLE ANTI PERFORATION - X - X
CI ISOLATION CONTRE LE FROID - - - -
HI ISOLATION CONTRE LA CHALEUR - - -
C CHAUSSURE CONDUCTRICE -              - -
HRO RÉSISTANCE À LA CHALEUR PAR CONTACT DIRECT -              - -

X: Signifie que la chaussure a la caractéristique correspondante.

Résistance de a semelle au Glissement:

  • SRA: Résistance au glissement sur des carreaux céramiques recouverts d’une solution de sulfate de Lauryl
  • SRB: Résistance au glissement sur un sol en acier recouvert de glycérol
  • SRC: SRA + SRB

Commentaire:

Le seul distinctif “CE” n’est pas suffisant pour établir la qualité de la chaussure, il faut aussi analyser les sigles. La norme, n’indique pas le type d’empeigne, elle peut être en cuir ou synthétique. La semelle avec un coefficient contre le glissement est obligatoire uniquement pour le type S3.

EN20346 chaussure de sécurité présentant les mêmes caractéristiques que la EN20345 avec la seule différence que la coque résiste 100J.

EN20347 chaussure de travail sans coque de protection en acier.

EN345, EN346, EN347.

Les normes indiquées sont encore valables pour les modèles certifiés avant la norme EN20345/EN20346/EN20347.

NORME VETÊMENT DE TRAVAIL

Norme générale relative aux vêtements de travail EN340

Il s’agit d’une norme générale relative aux vêtements de travail et aux conditions spécifiques quant à l’innocuité des vêtements, son ergonomie et l’information fournie par le fabriquant.

NORME POUR LES VÊTEMENTS DE PROTECTION CONTRE LE FROID EN 342- EN 14058

  • EN342: Norme relative aux vêtements de protection contre le froid pour des températures inférieures à -5ºC (par exemple froid extrême ou chambres frigorifiques).
  • EN:14058: -5ºC.

NORME POUR LES VÊTEMENTS DE HAUTE VISIBILITÉ EN 471

Selon les performances du vêtement, nous distinguons 3 classes :

  • CLASSE 3 : la bande réfléchissante doit avoir une hauteur minimale de plus de 50mm et une superficie totale non inferieure a 0,20m2
  • CLASSE 2 : la bande réfléchissante doit avoir une hauteur minimale de 50mm et une superficie totale minimale non inferieure a 0,13m2. La superficie minimale de matière fluorescente doit être de 0,50m2.
  • CLASSE 1 : la bande réfléchissante doit avoir une superficie minimale de 0,10m2 et la superficie minimale de matière fluorescente doit être de 0,14m2.

A titre d’exemple, les pantalons et vestes sont de classe 3, les vestes avec manches de haute visibilité de couleur sont de classe2 tandis que LAS TIRANTES sont de classe1.

Notons également que certaines règles relatives à l’emplacement, écartement des bandes réfléchissantes et risques de discontinuité des bandes doivent être respectées. Ainsi si vous portez une veste certifiée de haute visibilité ouverte, avec par conséquent une interruption des bandes réfléchissantes, et que celle-ci est supérieure à 3cm, c’est comme si vous portiez une veste non certifiée.

De même, devez-vous porter sous votre veste ou chemise, un gilet ou t-shirt également certifie.

Sachez que la propreté est aussi importante pour maintenir les caractéristiques de haute visibilité aussi l’étiquette doit- elle indiquer le nombre de cycles de lavage auxquels le vêtement peut résister sans perdre ses caractéristiques.

ETIQUETAGE, l’étiquette doit indiquer:

  • La marque ou identification du fabriquant ou de son représentant.
  • Nom ou code du produit.
  • Taille.
  • Norme de référence.
  • Instructions de maintenance et nº de cycles de lavage.
  • Pictogramme.

Sur le pictogramme apparaissent deux numéros X qui indique la classe correspondant à la surface des matières fluorescentes et retro réfléchissantes ; et Y indique le niveau de performance de la matière retro réfléchissante en tant que coefficient d’intensité lumineuse.

EN343 Norme pour vêtements de protection contre les intemperies

  • X= correspond à la résistance à la pénétration de l’eau.
  • Y= correspond à la résistance à la vapeur d’eau

Cette norme fixe les conditions requises et les méthodes d’analyse applicables aux matériaux et coutures face aux effets des précipitations (pluie, neige), du brouillard et humidité du sol.

Conditions:

Résistance à la pénétration de l’eau (Wp) exprimée en Pascal. L’analyse s´effectue en soumettant la matière externe et les coutures du vêtement à une pression d’eau (980 x/-50) Pa/min. Il y a deux niveaux de performance (de 1 à 2) allant du moins à plus imperméable.

Résistance à la vapeur d’eau (RET) ou résistance évaporative exprimée en M2.PA/WP. Plus la résistance est grande, plus le vêtement fait obstacle à la vapeur d’eau. Un produit transpirable a une faible résistance à la vapeur d´eau. 3 classes de performance (de 1 à 3) allant du moins à plus transpirable.

Norme pour vêtements de protection des utilisateurs de tronçonneuses EN381

La norme EN 381 correspond aux vêtements de protection pour utilisateurs de tronçonneuses. La norme est composée de plusieurs parties. Chaque partie traite une partie spécifique du corps:

  • EN381-5: protège-jambes
  • EN381-7: gants anti-coupures
  • EN381-9: guêtres anti-coupures
  • EN381-11: partie supérieure du corps, vestes de protection

En fonction de la vitesse de la tronçonneuse, il existe 4 classes:

  • Clase 0: pour 16m par seconde.
  • Clase 1: pour 20m par seconde.
  • Clase 2: pour 24m par seconde.
  • Clase 3: pour 28m par seconde.

NORME / TAILLE

Taille

Vous devez utiliser ce tableau pour confirmer la taille dont vous avez besoin et vous assurez que nous disposons de votre taille.

Les mesures qui figurent dans les tableaux ci-contre sont des mesures anatomiques, c’est-à-dire, des mesures du corps humain nu et non du vêtement à proprement parlé. Lorsque nous fabriquons un vêtement, nous laissons une marge pour votre confort et commodité. Cette marge varie selon la coupe, le tissue, le sexe, etc. et il en résulte un vêtement plus ou moins ajusté.